NEWS

rss Flux RSS
1
 Jour 1 :
Voyage au pays du brouillard. Grève en France... humhum bloqués dans l'avion pour 2h avant décollage, déjà ça commençait pas si bien. Mais avec un bon bouquin les heures passent. Ce qui a permis  au brouillard d'installer sa chape grise sur le site pour nous accueillir.
Jour 2 :
Premier jour de ski. C'est drôle, ça me paraît déjà long !!
Mais le plaisir de chausser les skis et de retrouver des sensations de glisse est quand même là.
2 Ce tunnel à la forme du symbole de la lutte contre le sida.
Un allez dure 3min 30 (allure pépère) donc le retour sur la même piste dure aussi 3min30. Donc deux allez-retour dure presque 15 min. Donc il en faut 16 pour faire 2 heures. Heureusement, la séance est couplée à un créneau de tir (et oui, on tire dans le tunnel ! truc de dingue !) donc pendant une heure on peut associer nos petits tours à un tir... ce qui change le compte car les tours sont plus petits si on veut beaucoup tirer.
Compliqué hein ??
Voilà donc à quoi je passe mon temps, le cerveau occupé à de savants calculs pour savoir combien de tours il me reste à effectuer avant la fin de la séance.
Parfois même, quand mon cerveau est particulièrement perspicace, je compte le nombre de tours qu'il me reste avant la fin du stage....
Mais c'est rare. Je ne suis malheureusement pas aussi intelligente.
Puis vint le temps de la sieste.
Et aussi de la séance de l'aprem. Durant laquelle, sur un home traineur je me suis appliquée à faire tourner mes jambes (sans compter les tours cette fois) en lisant les modes de reproduction du monde animal. Très intéressant !! Saviez-vous que le mâle du moineau domestique, lorsqu'il pense être cocu se venge sur les enfants en les nourrissant moins, suspectant qu'ils ne sont pas de lui !!! Ou encore que le hérisson, un brin possessif après l'accouplement bloque l'orifice génital de sa partenaire avec un bouchon !!!!
Bref, je m'instruis bien comme vous le voyez.
Ensuite vint le temps de la nuit.
Jour 3 :
Au réveil : brouillard.
Aujourd'hui c'est passé vite. Je ne sais pas pourquoi. Je devais être concentrée sur la technique de ski. La séance de vitesse (petits sprints courts et toniques) y est pour quelque chose aussi.
Nos nouvelles tenues font de la concurrence à ma couleur de peau, j'espère que cette dernière ne va pas surenchérir du coup, d'ailleurs comment surenchérir ? En clignotant ? J'espère ne pas en être capable.
Au retour de la séance, nous attendait un miracle : du ciel bleu !!!! Cool, du coup cet aprem je sors, je suis une folle, je vais courir.
Jour 4 :
Même panorama au réveil : un ciel bas, gris, lourd, comme les poches sous mes yeux.
Heureusement j'arrive tard au petit dèj et le service a remis des mangues sur le buffet. Ça me déride un peu, d'habitude j'en ai jamais.
Au programme ce matin : séance d'intervalles 2x8x30"/30". Un peu de "vazy vazy" ça me déride encore un peu plus.
Cerise sur le gâteau je teste mes skis, mes nouveaux skis qui j'espère seront conformes à mes souhaits : "skier vite sans effort et tirer bien sans fautes".
La neige est molle dans ce tunnel, dur de "bien" skier mais l'énergie est là. Durant ce stage nous avons un petit challenge au tir, mis en place par Polo, avec exercices variés privilégiant bien sûr la qualité, mais aussi la vitesse d'éxécution etc... On a même le droit à un joker durant le stage, où nos points du jour seront doublés à condition de l'avoir annoncé le matin même.
Je n'ai pas encore osé le prendre.....
Jour 5 :
Déjà il faisait beau ce matin au réveil, du coup je me suis levée avec la grosse patate.
En plus mes derniers rêves étaient assez doux aux côtés d'un beau brun qui n'était pas mon  mari.
Oups, n'allez pas imaginer des trucs, c'est juste que ces rêves, pour dérangeant soient-ils, sont plutôt agréables et contribuent à ma bonne humeur.
Bref. Je passe.
La séance est passée vite elle aussi.
J'adore quand on fait des intenses, là c'était un seuil (vitesse juste en dessous de l'allure course) ça permet de skier à bonne allure en s'appliquant
 techniquement, de se faire filmer et donc de travailler en ce sens pour les jours suivants.
Au tir.... bof bof, tout se passait bien jusqu'au dernier tir où j'ai complètement quitté le navire avant l'heure. En lâchant mes deux dernières balles dans le décor.
J'espère que  je n'ai pas troué le tunnel en ratant mes cibles...
Demain je me ressaisis et je défonce les cibles.
Mais du coup je perds des points sur notre petit challenge.
L'aprèm est passée vite, malgré ma déception de rouiller une heure sur le home trainer alors qu'il fait beau dehors (Parce que j'ai un pied en mousse qui m'embête grave... donc j'essaie de décharger la contrainte au max les après-midi)
J'ai donc pu finir mon magazine sur la reproduction animale. Peut être que mes rêves viennent de là ! Mais à tout ceux qui clament "C'est pas dans la nature" seraient en réalité bien surpris de voir ce qui se fait réellement dans ladite nature !! Homosexualité, plaisir, violences, fidélité, y'en a pour tout le monde !!
Hier soir au téléphone (mon moment de plaisir à moi) Adèle m'a dit "cacaboudin hahaha" avant de rendre le téléphone à son papa en criant "J'ai fini" comme lorsqu'elle est sur le pot...
J'espère avoir ce soir un échange moins bref et plus constructif.
Jour 6 :
Après une nuit horrible à cause d'une attaque bactérienne contre ma personne, je me lève la tête dans un étau, le nez pris et la bouche pâteuse .
Voilà le résultat du ski dans le tunnel.
Refroidissement + riri faible = la crève.
Du coup ce matin petite séance de tir et ski à roulette sous un soleil radieux (cette année Oberhof me fait mentir sur sa réputation).
Heureusement cette après midi se déroulait le match.
The Match.
Équipe des techniciens contre équipe des coachs. Et nous en pompom girls relou qui braillent pour rien.
Bien entendu on était pour les techniciens, sauf nanas qui était pour le ballon. C'est d'ailleurs lui qui a marqué le plus de but !!
Bon, on ne peut pas dire qu'on ai porté chance à notre équipe. Ils ont perdu 3-2. Mais c'était un moment sympa.
1    2    3


  2

Jour 7 :
C’est la rechute. Je mouche mes débris de cerveau d’un air lamentable, le nez saturé d’odeur d’huiles essentielles que « je de sens bêbe blus » !!
Mon moral baisse lui aussi. Un peu. Alors, nostalgique, j’écoute des musiques tristes.
Le pire c’est que je le fais exprès. Pas la maladie hein, mais la musique triste et tout et tout.
C’est un peu comme si je mettais volontairement mon corps en mode « off », le laissant à souhait s’égarer dans mon univers nébuleux.
Côté training, rien de ouf. Des séances tranquilles de pousse mémé avec un peu de tir au milieu. Mine de rien c’est dans ces moment-là que le tir est difficile.
Je suis tellement mollasse que la cible en profite pour me narguer de son œil noir.
Aujourd’hui elle m’a un peu narguée.
L’aprem, tournant mes jambes que je trouve d’ailleurs bien blanches comparé à cet été (ben oui, moi aussi j’aime bien faire la pin-up à la mine hâlée) sur le home trainer j’avais l’impression de ne servir à rien.
Je n’avançais pas. Je tournais, tournais, tournais presque en transe faisant circuler le sang, circuler mes microbes vers la sortie. J’ai bien sué.
Si ça va mieux demain, je retente le tunnel.
Jour 8
Matinée dans le tunnel qui m'a parue un peu longue. Le temps de la redécouverte de la glisse est passé et l'environnement en béton armé perd de son charme.
2
De nouveau une séance de vitesse en compagnie de nos amis les journalistes !!
Et oui, rançon du succès, un jour par stage est ouvert aux médias. Images le matin sur les séances d'entraînement et interviews l'après midi avec un planning à tenir et tout et tout. Ça rigole pas ici !
Heureusement ça se passe bien et ils sont cool.
La question phare de l'année, après "vas tu avoir le maillot jaune ?" de l'an passé, c'est : "Est-ce ta dernière saison" !!

Ça doit être dû aux petits rides qui ornent glorieusement le contour de mes yeux.
Mais mystère et boule de gomme !! Je ne cède pas à la pression de leurs questions insistantes !!!


Le 03/10/2017 :

Semaine un peu plus cool (quoi que avec deux "ct2" : séances de muscu exigeantes qui consiste à enchaîner des exercices durant 15 min sans pause avec de la charge.
Bon vous n'avez rien compris normal,
à nous les sportifs on ne nous demande pas de comprendre mais juste de pousser bêtement ou de soulever bêtement ou de respirer fort bêtement)
Mais ce sont les trois dernières de l'année.
Cool
Avant de repartir pour les sapins noirs d'Oberhof (déjà le 10) je profite à fond de nos forêts colorées et moussues, avec la lumière rasante de saison c'est un régal du sénégal.
Parfois il arrive que le loup se retrouve dans notre assiette.... Même pas peur !
Dans la famille Habert on le mange volontiers.
Autre photo :
"passion de petite fille" du mois d'août dernier...
une jolie ballade en compagnie de nos amis à quatre pattes, j'adore
1                                                 2
le 26/09/2017 :
Fin du stage d'Arçon. Reprise du ski à roulette depuis une semaine. ça va.
Je gère le pied et le consolide en mangeant le comté local. ça consolide pas mal.
Les arbres ont bien jauni pendant notre séjour, j'imagine qu'il va falloir faire un détour dans les coins à champignons lors de nos jours de récup' !
Petit chrono pour finir ce matin, puis longue route come back home. Le monstre m'attend à la fin. Cool !
photos du stage d'entrainement à Arçon et chez mon partenaire le Comté
1    2    3


le 16/09/2017 :

Sacré mois de septembre... Chaque année il me réserve des nouvelles surprises.
Des mauvaises souvent. L'an passé une bonne période de fatigue infatigable. Cette année une bonne crève (et ceux qui l'ont chopé peuvent témoigner qu'elle est coriace !) et un petit souci au pied qui devrait (très vite ?) passer.
Bref, je n'ai pas pris le départ des courses ni aujourd'hui ni demain. Mais je suis par contre en mission secrète sur le site des hostilités. Invisible mais bien présente !! Nous resterons d'ailleurs 10 jours à Arçon pour un stage de préparation où je remettrais les pied dans mes chaussures de skate (lundi ?). La nifle au nez. La karacho (machine à fatiguer les bras) et moi en avons marre l'une de l'autre.
Je patiente donc un petit peu. Et j'en profite pour regarder changer les feuilles de couleur et défiler les gros nuages gris qui se déversent sans pitié sur les coureurs du weekend.... L'automne est là. D'après certains les animaux ont déjà pris du poil, signe que l'hiver sera précoce et froid. Qui aura raison ???
A très vite...!!
 2le 04/09/2017
C'est la rentrée !!

Jupe rose et barrette rose oblige. Maman short bleu magnifique. Normal entraînement à la clé.
Motivation débordante pour l'ensemble de la famille, pourvu que l'entrain dure !!

Je suis contente de refaire le programme scolaire.
Pour le moment je pense pouvoir suivre le coloriage sans trop de problème.
Septembre est là avec la grisaille et comme un changement d'odeur...
dernier trimestre d'entraînement avant le grand blanc !











Le 16/08/2017

Petit stage dans le Vercors Sud et le Triève-Dévoluy (et oui encore !!)
2
2
Pourquoi ?
Parce que c'est pas loin.
Parce que c'est beau.
Parce qu'il n'y a personne sur les routes pour klaxonner un ski roue (quoique...)
Parce que les vacances en hôtel trafic 5 étoiles équipé (merci tonton !)
#combeing
 c'est top !


Parce que la spécialité culinaire de l'hôtel trafic : "pâtes au thon" c'est fabuleux le soir après 4h d'entraînement...
2 Parce que c'est reposant de n'avoir à penser qu'à l'entraînement et à la préparation des pâtes au thon...
Parce que du coup j'en profite pour m'entraîner beaucoup vu que les pâtes au thon c'est bon mais c'est pas long...
Et surtout car les paysages de la réserve naturelle des hauts plateaux du Vercors, le col de Menée, le massif pelé du Dévoluy, les sentiers VTT, les cols, idéal pour le ski roue..... on ne s'en  lasse pas....

 ça a un petit goût de revienzy !!